Elevage du Clos de Marialan chiens et chiots Colley
 Les chiens Colley de l'élevage du Clos de Marialan

Les hommages à nos compagnons qui nous ont quittés

 
"Ils n'ont pas été là par hasard ... à pas de berger ils se sont avancés vers l'absence; le jour où ils nous ont quitté, je n'ai pas pleuré mes chiens, j'ai pleuré mes Amis; le temps que j'aime tant, c'est celui qui s'arrête quand je pense à eux."
Marie-Christine Poulain
 
"They was not there by chance. with step of sheep-dog they are advanced towards the absence; the day when they left us, I did not cry my dogs, I cried my Friends; the real time that I like so much, it is the one which stop when I think of them."
Marie-Christine Poulain
 
    • Intrepid Class in Blue d'Arbarnakat (Louna) (2013-2018)
    • Carmen (2007-2018)
    • Unexpected Charm des Sables d'Enthéa (2003-2013)
    • Rooper (2000-2013)
    • Otton du clos de Marialan (1998-2009)
    • Jazoo des Douces Folies de l'Espérance (1994-2009)
    • Loriane et Laslo (shetland) (1995-2008)
    • Rudley black de Cathyja (2000-2007)
    • Jéween du chemin des Randonnées (1994-2004)
    • Godspell de Florange, "Boy" (1991-2004)
    • Iolfy Blue-Toony (Shetland) (1993-2004)
    • Famous Hero de Florange (1990-2002)
    • Howell black de Cabrenysset, "pépère" (1992-1999)

 


Rooper chien Colley sur l'élevage du Clos de Marialan

Rooper

Tu te contentais d'un rayon de soleil, d'une tempête de neige pour sourire à la vie ... Mon errance s'appelle absence ... et pour m'en protéger, je prierai le ciel que ma colère de te perdre me raisonne. Je te promets de sourire aux prochains rayons de soleil, aux prochains flocons de neige ...

Marie Poulain.
Rooper à 12 ans et demi. 2000-2013

Rooper a décidé de nous quitter le même jour que Unex, Destin inattendu ...

 

 

Il aimait le soleil et la neige, était jaloux des beaux bébés qu'avait eu Unex ; Unex aimait le vent ... était jaloux des nombreuses coupes de victoire lors des concours d'expositions canines de Unex ; ils n'étaient pas les meilleurs amis, seulement copains : ils étaient tendres, câlins; ils sont partis ensemble, au Paradis des toutous; le temps d'assumer leur départ et de pardonner au Destin, et il faudra que l'impossible devienne possible et fermer les yeux pour ne penser qu'aux merveilleux moments passés ensemble... j'aimerai que l'été tarde car ils ne verront pas cette belle saison... ils se sont éteints tout doucement dans mes bras, je n'ai pas pleuré afin de leur donner mes meilleurs câlins; je suis heureuse de leur avoir offert des années de vrai bonheur...

Rooper était passionné par les expositions canines, il avait parcouru des milliers de kms avec Alain, en France et dans de nombreux pays étrangers, était champion de beauté d'Allemagne ... mais il était surtout notre champion de tendresse, de douceur, d'obéissance . il était tendre, posé, très discret, indépendant, franc, respectueux, jamais il ne m'a désobéi, jamais il ne m'a déçu; la puissance de son regard me révélait son côté si réfléchi; il n'aimait pas trop la présence des autres mâles près de lui, mais jamais il n'a cherché bagarre; les adultes le comprenaient en le respectant, les jeunes le narguaient, innocents de leur jeunesse; chaque jour il me demandait de lui caresser ses oreilles, et c'était un réel plaisir pour moi de lui donner ce bonheur.

Il aimait à se promener en voiture, comme son papa, comme sa grand-mère; il aimait également se promener sur notre trottoir, seul, et montait jusque la pâture des vaches; stable et imperturbable, le grand bruit des camions de lait, les tracteurs ne le gênaient pas.

Carmen l'accompagnait toujours pour aller travailler avec les moutons, mais un jour différent des autres, il avait compris qu'il était trop vieux pour les rentrer à la bergerie, ses douleurs l'en empêchaient, sa vue baissait, et Carmen l'aidait, mais il se sentait frustré, il déprimait beaucoup depuis ce jour ! Souvent il me demandait de lui ouvrir la porte de notre prairie, et malgré ses douleurs dorsales, il descendait pour sentir la présence des moutons, il ne les voyait plus; parfois, il prenait sa couverture, traversait tout son terrain, la posait dans l'herbe dans laquelle il aimait tant se rouler, puis il s'asseyait dessus pendant des heures, sous le soleil, la pluie ou la neige; j'avais toujours les larmes aux yeux à le voir ainsi, car je savais qu'il écoutait les pas des moutons, humait leur odeur, et je savais qu'il souffrait de ne plus pouvoir les changer de pâture, rentrer avec aisance le dernier bêlier récalcitrant, il en était si fier devant Unex qui lui, n'a jamais eu sa patience; quelquefois il allait chercher la couverture de Carmen, l'installait à côté de la sienne, en espérant qu'elle le rejoigne, ils avaient tant de fois travaillé ensemble; elle le comprenait et restait assise à côté de lui . encore maintenant elle le cherche partout ...

Firefly est si triste que tu ne sois plus à ses côtés chaque nuit; elle va souvent à la porte pour me demander de l'ouvrir car elle pense que tu fais ta longue promenade sur le trottoir et que tu tardes à rentrer; au début, elle me boudait, elle pensait que je ne voulais pas ouvrir la porte pour que tu rentres ... pendant plusieurs jours, j'ai laissé ta couverture à terre, pensant qu'elle s'y coucherait, mais elle a toujours fait un détour sans la regarder, elle souffre de ton absence ma petite luciole, tout comme nous ...

j'avais une haine tenace du temps qui passait à te voir vieillir, et comme je ne sais pas vivre ma vie autrement qu'en version originale, alors j'assumais ta vieillesse, mais j'avais noté l'espoir que tu restes encore avec nous; il me semble que j'ai oublié de te dire des mots, ou alors je ne te les ai pas assez dit ... je t'Aime mon Rooper; laisse moi le temps de m'apercevoir que tu n'es plus présent à nos côtés ... on dit souvent que les années guérissent les blessures, mais elles restent intactes dans le temps ... tu as suivi ton Destin, celui qui n'est pas le hasard, celui qui a toujours le dernier mot : FIN ... fin de ton histoire, tu nous manques tant mon Rooper. Marie Poulain.

bg conteneur bas

Tous les tag blend (graphismes photos) ont été réalisés par Marie-Christine Poulain.

 

Ils sont protégés, tout comme les photographies et le site internet, par "copyright."

By the flying over of the "mouse" on the lines, it's written in English.

Vous aimez notre élevage ? 

Vous pouvez partager notre site sur vos réseaux sociaux. 

Merci. Marie Poulain. 

 

 Copyright "Marialan"
Le Clos de Marialan ©
copyright site internet Le Clos de Marialan